Terres des astres


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Attendez une seconde... pourquoi il n'y a plus personne ? ( Pv Silver)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liu Sei
Roi de Quinée
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 26/06/2013

Carnet de bord
Alliées: Quinée et Everi et ... son conseiller Rufus
Ennemis :: Fresquil, Azmarac... sa soeur
En couple avec :: Personne..

MessageSujet: Attendez une seconde... pourquoi il n'y a plus personne ? ( Pv Silver)   Jeu 18 Juil - 21:46

Une simple visite de routine à Limbiel pour rendre visite à un membre de la famille venu s'y reposer pour l'éternité en ce lieu. C'était la raison qui avait poussé une armée à se déplacer. Les frontières étaient dangereuses et beaucoup y avaient trouvé la mort. Le roi ne connaissait rien aux méthodes de combat. Il avait donc obtenu l'aide de d'autres personnes pour ses déplacements en qualité de monarque de Quinée, il pouvait bien en disposer. Il portait son costume de cérémonie avec cette couronne qui lui donnait des étourdissements tant elle était lourde.

Au bout d'un temps qui lui avait semblé sans mauvais jeu de mots interminable, ils s'éloignèrent de Capitole qui était une ville déprimante selon Liu. Tout semblait se suspendre. Tout ce temps sans avoir ni faim, ni soif, c'était presque angoissant... Toute l'équipe s'arrêta près de la frontière entre la mer des Lamentations et Fresquil. Les falaises tombaient abruptement en bas, Liu avait renoncé à contempler cette mer sans vague tout aussi endormant que cette région d'ailleurs..

Alors qu'ils cheminaient le long de cette falaise pour profiter du vent du large, une nuée d'oiseaux gigantesques vint les attaquer. Cela se produisait rarement seulement en cas de migrations... Liu aurait dû demander à son conseiller, cela l'ennuyait à présent. Les oiseaux avaient des ailes immenses, il fallait faire attention car leurs serres étaient si grandes qu'elles auraient pu saisir un cheval et donc un centaure sans problème. Liu recula, recula, recula encore et ne sentit plus sous ses pieds.

C'est ainsi qu'il fit la descente la plus horrible de sa vie et tomba dans la mer, il se débattit furieusement comme il ne savait pas nager. La chute ne lui avait rien occasionné mais la remontée était impossible la falaise était trop abrupte... Alors qu'il se mettait à couler dangereusement, il vit une planche très épaisse flotter près de lui. Ni une ni deux, il était dessus et se servit de ses membre équins comme rames pour avancer. N'ayant aucun sens de l'orientation, il "rama" toujours dans le même sens et finit par arriver sur.. Fresquil, la terre de tous ses cauchemars...

Il avança en frissonnant. Son costume dégoulinait sur la terre glacée. Pourquoi fallait-il que ce soit ici...? Il se secoua puis progressa à travers cette étendue glacée. La nuit ne le rassura pas des moindres. Pour se rassurer, il se mit à galoper sans s'arrêter; cela lui évita de prendre froid bien que il se sentait de plus en plus lourd. Ses traces laissées dans la neige s'enfonçaient de plus ne plus... Bien sûr qu'il croyait distinguer des lumières, mais tout semblait proche ici alors que peut-être plusieurs kilomètres le séparait d'un endroit qu'il aurait pu localiser en ayant en tête de se méfier. Les relations entre Fresquil et Quinée n'étaient ni cordiales ni mauvaises, c'était juste Liu qui avait du mal avec ce peuple... Tous ces cauchemars étaient hantés par le même personnage... C'était toujours lui...

Rien qu'à cette pensée, il accéléra, mais ses pattes se dérobèrent... Il n'en pouvait plus et s'arrêta en plein milieu de nulle part. Son poil commençait à geler, son vêtement était devenu tout rigide et encore il n'y avait pas de vent pour agrémenter tout ça... Il massa sa tête sans sentir ses doigts. Il n'avait rien prévu pour des températures pareilles. Liu ignorait qu'il se trouvait entre Ancilla et Lunesca, non loin des fermes et que donc ce terrain était potentiellement dangereux. En levant les yeux, il vit l'entrée d'une grotte et s'y traîna pour tenter d'avoir plus chaud. Il avait froid, il avait faim... comme pour répondre à ses prières, il trouva un peu de mousse sur les rochers de la caverne et s'en contenta... Il fallait qu'il dorme pour reprendre le chemin demain, d'ailleurs vu que dans cette fichue région il faisait toujours nuit, avoir des repères devenait un véritable défi... Tout ce qu'il espérait, c'était de ne pas retourner dans ces abattoirs à humains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silver Moonlight

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 10/07/2013

Carnet de bord
Alliées: Cela ne sert à rien.
Ennemis :: J'en ai plein je crois... ça occupe.~
En couple avec :: Kyrielle. Un mot sur sa mort et c'est toi qui l'est.

MessageSujet: Re: Attendez une seconde... pourquoi il n'y a plus personne ? ( Pv Silver)   Sam 20 Juil - 12:53

Comment déterminer qu’une journée se termine lorsqu’il n’y a pas la délimitation entre la course de l’astre du jour et de celui de la nuit ? Sérieusement à quoi cela peut servir de savoir qu’une journée de plus passe lorsqu’on est immortel ? On a tout le temps, c’est très long l’immortalité. Surtout quand on est seul. Ça oui, pour le coup ce n’était pas cet homme qui allait vous contredire pour le coup. Souvent seul chez lui lorsqu’il n’était pas question de gérer cet abattoir, ou cet élevage selon les points de vu. Du sien ce n’était qu’une entreprise comme une autre, ou bien une source de nourriture rien de plus. Posez-vous vraiment des questions lorsque vous avez une côte de bœuf qui arrive dans votre assiette ? Non ? Alors pourquoi un vampire se poserait des questions de savoir si c’est bien ou mal d’élever des humains pour les tuer en leur pompant leur sang sérieusement. Bref, tout ceci pour dire que notre homme était actuellement seul chez lui, il était bien sage pour le coup. Les affaires marchaient bien comme toujours, pas de raison que cela change en un sens et personne qu’il allait emmerder. Il faut dire que souvent si on ne venait pas le voir lui, notre flemmard de service était parfaitement capable de faire sa petite vie tranquille. Mais aujourd’hui, il allait enfin mettre la main sur un jouet intéressant sans trop qu’il le sache. Pour être franc se serait même un jouet lui appartenant déjà à la base puisque ce dernier était à son nom. Enfin façon de parler bien sûr… Lisant tranquillement un ouvrage dans sa sombre, mais grande demeure. Cette dernière semblait bien triste en fait, il y vivait seul, il y faisait froid. Mais en plus on pouvait trouver un immense cristal avec un cadavre dedans. Certes très bien conservé, on aurait dit que la femme dedans était morte hier, alors que cela fait tout de même cinquante ans. Déjà tout ce temps sans elle.. ? Non, il dirait plutôt seulement, dans le sens où le temps passe très lentement et qu’il s’en serait bien passé de cette solitude.

Levant les yeux vers l’horloge puis vers la fenêtre, notre homme dût se dire qu’une petite sortie dans la neige ne lui ferait pas de mal. Prendre l’air, respirer songer. Chose qu’il faisait beaucoup. Et puis parfois il croisait un pauvre humain égaré qu’il ramenait dans son élevage. Divertissant ces petites choses. Posant son livre sur la petite table à côté de lui, il se rendit dans sa chambre. Le cristal était là, toujours à la même place, la femme à l’intérieur semblant y dormir, comme si elle allait se réveiller d’un instant à l’autre. La rejoignant pour apposer sa main sur ce dernier, il se contenta de dire avec un sourire étrangement doux. Chose que personne ne verrait chez lui en fait, sauf elle…

- Je vais sortir ma chérie. Je te promet de ne pas faire long..


Souriant toujours légèrement, l’homme alla prendre son long manteau noir pour l’enfiler et se retrouver dans la neige. En même temps c’est un vampire, ce climat était toujours pareil ici et heureusement. Ils étaient fait pour ce temps, la chaleur.. Hm. Non, ce n’est pas pour eux… S’éloignant de la ville pour se retrouver au milieu des arbres n’arrivant pas à avoir un feuillage à cause du froid, l’homme se sentait bien dans ce silence. Il était toujours venu se mettre parfois à l’écart des gens, asocial lui ? Un peu, caractère étrange aussi. Longeant un court d’eau qui devait être à une température assez basse pour convaincre la plupart des êtres de cette terre à ne pas aller piquer une tête dedans. Le brun se retrouva finalement fasse à quelque chose d’intéressant selon lui. Quoi donc ? Des traces. Quelque chose à quatre pattes, qui s’étaient trainé avant de se lever pour partir plus long. Un cheval ? Un peu étrange… Si c’était le cas ce dernier serait bientôt à lui tient. Un sourire en coin apparaissant sur son visage pâle, Silver remit alors ses lunettes en place sur son nez avant de finalement se mettre à suivre les traces tranquillement, les mains dans les poches. Courir lui ? Pourquoi faire ? Il faut une bonne raison pour qu’il le fasse. Finalement ses pas le menèrent à une petite grotte. Ah oui… C’est vrai, les êtres « chauds » préfèrent s’abriter par ce temps, surtout quand il fait nuit. Il n’y avait pas à dire à Fresquil les vampires sont bien ceux qui ont l’avantage… Silencieux, tel une ombre vicieuse, il s’avança pour finalement entrer sans se gêner dans la grotte. Qu’est-ce qu’il y avait au fond ? Une petite créature perdue selon lui puisqu’il y avait un centaure. C’est rare ces choses-là dans le coin. En même temps peu de personne prenne ce pays pour destination. Les relations avec ce pays ? Qu’est-ce qu’il y en a à faire sérieusement ? Ce n’est qu’un pauvre être perdu, tout le monde s’en fiche. Toujours détendu, affichant un sourire moqueur il s’approcha de lui toujours l’air aussi détendu, bien que restant à une distance respectable. Ces choses-là faut s’en méfier…

- Tient donc. Tu t’es perdu ? Tu sembles ne pas apprécier le climat, besoin d’aide ?~


La phrase en elle-même n’est pas si méchante que ça ? Oulà, il faut que vous aillez le temps avec pour comprendre que ce « besoin d’aide » n’est pas si anodin que cela. Disons qu’il comptait certainement le ramener chez lui, c’est comme un cheval, ça peut servir pour les même choses, c’est même plus intelligent. Le fixant de toute sa hauteur, il semblait inébranlable. Le pire c’est qu’il n’avait pas reconnu ce centaure qui était déjà sa propriété il n’y a pas si longtemps, oh s’il voyait la marque de fer sur sa croupe il le reconnaitrait certainement, mais pour cela il faut un minimum d’attention pour la personne à qui on s’adresse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liu Sei
Roi de Quinée
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 26/06/2013

Carnet de bord
Alliées: Quinée et Everi et ... son conseiller Rufus
Ennemis :: Fresquil, Azmarac... sa soeur
En couple avec :: Personne..

MessageSujet: Re: Attendez une seconde... pourquoi il n'y a plus personne ? ( Pv Silver)   Mar 23 Juil - 15:22

Le froid lui mordait les épaules, lui descendait le long du dos pour parcourir son corps d'équin de part en part. Ce logement de fortune qu'il s'était trouvé n'obéissait pas à un confort très haute gamme. Son drap devenait rigide à cause des températures basses qu'imposaient le climat comme du carton il s’aplatissait sur lui en confortant l'idée de ce climat rigoureux. Ses sabots lui semblaient être comme des cailloux greffés à ses membres; il ne pouvait plus bouger surtout dans de telles conditions. Il ne savait même pas où diriger ses pas. S'il reprenait sa route, la fatigue et l'engourdissement le saisiraient sans doute. Sans avoir lu d'ouvrages à ce sujet il le sentait comme si une voix lui murmurait d'agir ainsi, peut-être était-ce cela que l'on nomme l'instinct. Liu croyait pourtant en être complètement dépourvu...

Il frissonnait de tout son être en se recroquevillant contre la surface rocheuse qui l'environnait. Des gouttelettes d'eau tombaient au sol comme pour signifier que l'antre était un peu plus chaude que la banquise. Cela ne rassurait pas vraiment notre centaure...

Au moins, il était en parfaite sécurité. Il ne fallait surtout pas qu'il se blesse. L'odeur du sang état souvent synonyme de radar, il serait trop vite repéré par tous ces suceurs de sang sans loi. Même s'il était à la fois humain et à al fois cheval, il subsistait en lui du sang d'homme, le sang le plus recherché ici. Ce n'était pas pour rien que les fermes humaines existaient et il l'avait bien assez vu. Cette charrue, ces poutres, ces mécanismes qu'il avait dû entretenir par la force de ses muscles le marquaient encore. Il fit un mouvement brusque pour s'étirer mais se ravisa bien vite. Sa main avait touché une pierre un peu saillante. Il tenta d'agiter sa main pour faire disparaître un peu de douleur sans un cri. Alors qu'il allait poser son drap sur sa main pour dissimuler sa blessure, il entendit une voix, perçut des paroles. Venait-on de s'adresser à lui? Était-ce à cause de sa blessure? Était-ce un vampire?

Liutan appréciait d'ordinaire le tutoiement qu'il encourageait bien que ses compères lui rappelaient son titre. On devait s'adresser à lui de façon bien conventionnel par seigneur Sei, roi Sei et autres bêtises du genre qu'il ne saisissait pas. Ce titre ne lui collait décidément pas à la peau. Pour une fois, il allait faire abstraction de cela du moins pour le moment en attendant de voir à qui il avait affaire... Son corps semblait lui peser une tonne aussi se décida t-il à parler pendant qu'il tentait de bouger.

"Bien le ... Bonsoir Monsieur... Perdu ? Oui effectivement... et je me suis débrouillé on va dire... mais que me proposeriez vous ?"

Ah... la pomme ne tombe pas souvent loin de l’arbre, à présent voilà que c'était lui qui vouvoyait en parlant de manière pompeuse, c'était à vomir... Où était passée son adolescence et ses habitudes de jeunesse ? Son insouciance... Pourquoi l'avait-on obligé à suivre cette voix ? L'homme semblait calme, ce qui adoucit un peu l'inquiétude de Liu qui sourit un peu dans son coin sombre. Il s'était posé le plus à l'abri du vent possible, donc contre l'un des côtés de façon à recevoir moins de courant d'air, même si cela était plus ou moins efficace...

Une de ses jambe se déplia dans un léger craquement laissant un de ses sabots posé au sol, puis les quatre sabots suivirent le même exemple. Sa posture était chancelante. D'où lui venait aussi l'idée de toujours se lever si quelqu'un venait...? Certaines de ses manières lui revenaient comme si elles étaient enregistrées, c'était pénible... il s'avança vers un endroit un plus éclairé par le croissant de lune qui brillait dans le ciel. Six années que Silver ne l'avait pas revu, il l'avait vu enfant et il le revoyait en jeune adulte. Enfin adulte pour Liu était un bien grand mot, disons en beaucoup plus grand. Sa marque n'était pas très visible, mais on pouvait la deviner en se rapprochant un peu. Sa marque d'esclavage ne s'était pas atténuée avec les années, elle était demeurée visible quels que soient les efforts du centaure pour la dissimuler.

" Qui êtes vous Monsieur? "

Tout en lui parlant, il continuait d'enrouler un bout de l'étoffe royale autour de sa blessure en espérant cacher au mieux l'odeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silver Moonlight

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 10/07/2013

Carnet de bord
Alliées: Cela ne sert à rien.
Ennemis :: J'en ai plein je crois... ça occupe.~
En couple avec :: Kyrielle. Un mot sur sa mort et c'est toi qui l'est.

MessageSujet: Re: Attendez une seconde... pourquoi il n'y a plus personne ? ( Pv Silver)   Ven 26 Juil - 16:16

Silver se trouvait là devant un dilemme bien difficile… Quoi ? Sa vie en jeu et cela mérite réflexion ? Mais non pas du tout, la véritable question n’était surtout de savoir comment allait-il utiliser ce tout nouveau jouet qui était à sa disposition. Jouerait-il le jeu au point de mentir sur sa propre identité ? En partant du principe que l’autre ahurit gobe tout. Ou bien se contentait-il de lui faire un petit peu peur en disant directement qui il était. Étrangement, le vampire avait la certitude de pouvoir faire les deux en même temps, alors pourquoi se privé ? Le mener par le bout du nez jusqu’au bout, faire de lui ce qu’on veut avant de finalement révéler être le prédateur de l’histoire et non une pauvre proie comme lui. Tandis qu’il était perdu dans ses pensées, le brun se contenta de rester à l’ombre de la caverne, ainsi le noir impossible de voir sa tête et en l’occurrence ses magnifiques crocs propre à la race à laquelle il appartient. Vous vous demandez s’il arrivait à y voir quelque chose dans cette pénombre même avec des lunettes de soleil ? Allons, ses yeux sont extrêmement sensibles, et c’est un être de la nuit. Vous faut-il plus de justification ? En tout cas le jeune centaure semblait assez mitigé sur le nouveau venu, bien qu’il ne prenne pas ses jambes à son cou. Bon il pourrait toujours le retrouver plus loin ou mieux encore s’accrocher à lui pour ne pas le perdre. Mais il fallait avouer que les membres de ces créatures leur permettaient de faire de bonnes accélérations… Impossible même pour lui de penser le rattraper. Ainsi, il fallait faire son possible pour le garder près de soi et éviter toute perte de temps à vouloir le retrouver. S’il n’avait pas la flemme de le faire…

L’équidé se redressa tant bien que mal. Alors c’est douloureux d’avoir les membres gelés non ? Surtout que vous savez quoi ? Un cheval sans jambe est un cheval inutile. Se retenant de ricaner même légèrement, Silver ne bougea pas d’un cran. L’écoutant parler. Ah, un petit jeune. Cela ne semble pas vivre bien vieux ces choses-là. En même temps en tant que vampire notre homme avait une vision bien différente du temps qu’il coulait. Trois cents cinquante ans n’est pas énorme, alors que c’est une bonne vie pour toute créature dépassant la centaine d’année. Et puis il vous dirait même que deux cents cinquante ans de vie commune avec une personne est bien peu. Il n’y a pas à dire, c’est un autre monde, allez savoir combien de temps il comptait vivre comme cela. Cela dépendait grandement de sa propre volonté avant tout. Ah mais, revenons-en à notre pauvre petit cheval égaré. Ce dernier affirma être un peu voir beaucoup perdu, bien qu’il arrive à se débrouiller. Haussant les sourcils en croisant les bras, le brun regarda derrière l’animal, pour se rendre compte que oui effectivement il c’était débrouillé… C’est ironique hein ? Une pauvre bête gelée jusqu’aux os ainsi qu’affamé vu la chose qu’il avait dût manger. Soupirant de façon à être entendu, il s’apprêtait à lui répondre à sa question sur ce qu’il lui proposa mais. Étrangement, il attendit qu’il termine de parler. En s’avançant sous la lumière de la lune qui était le meilleur des astres selon notre brun, il lui demanda qui il était. Aaah, en voilà une bonne question. Sujet de réflexion de notre homme-là ! Heureusement qu’il fût plus rapide à réagir pour répondre que plus tôt, faisant ainsi beaucoup plus naturel.

- Je m’appelle Angeler, je suis un esclave humain… Souriant dans la pénombre il reprit. Je travaille à la ferme humaine, c’est difficile mais au moins ma femme, mes enfants et moi-même sommes saufs.

Quelle triste histoire non ? Exactement, Silver n’avait aucun scrupule à inventer une histoire de ce genre. Vous savez l’histoire la plus bateaux qui soit qui ferait pleurer n’importe qu’elle âme sensible, ou encore âme faible de son point de vu. Reculant finalement vers la sortie tout en restant face à lui, du moins le peu de silhouette qu’on voyait de lui le laissait présager. Il continua, prenant un ton attristé, bien qu’au fond de lui l’envie d’éclater de rire était plus que présente. Un peu trop présente en fait…

- Je peux te fais venir chez-moi si tu veux.~ Tu pourras partir une fois reposé ! Ne t’en fais pas, Silver mon maître n’en saura rien…~

Toujours un large sourire aux lèvres, il remit ses lunettes en place sur son nez. Décidément, il se faisait passer pour un vrai tirant là non mais ! Ce n’est pas ce qu’il est ? Oh si peu… L’invitant à le suivre vers la sortie. Le vampire prévoyait déjà d’inventer une excuse bidon pour qu’il ne puisse pas voir son visage. Avançant doucement vers la sortie toujours les mains dans les poches, avant d’arriver sous la lumière de la lune, il s’arrêta. Prêt à prétendre à une quelconque blessure faite par le vilain vampire directeur pour masquer son visage avec sa main. Il finit tout de même par demander, réalisant que c’était tout de même important comme questions ça.

- Et toi qui es-tu ? Que fais-tu perdu dans cet enfer blanc ?


Traitez le de menteur salopard si vous voulez, il l’est et l’assume…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liu Sei
Roi de Quinée
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 26/06/2013

Carnet de bord
Alliées: Quinée et Everi et ... son conseiller Rufus
Ennemis :: Fresquil, Azmarac... sa soeur
En couple avec :: Personne..

MessageSujet: Re: Attendez une seconde... pourquoi il n'y a plus personne ? ( Pv Silver)   Dim 11 Aoû - 10:10

Ses articulations étaient comme du verre, c'était comme si elles grinçaient à chaque demande de sa part. Il se demandait comment son aïeul avait combattu sur ces contrées dans de pareilles conditions. C'était tout simplement improbable. Les récits n'étaient-ils que des fables pour nous abrutir ? Alors qu'il scritait l'obscurité pour tenter d'y couper une silhouette nette de son interlocuteur, il y songeait encore et toujours à ce modèle qu'il ne pourrait jamais égaler. Liutan tenta d'allonger chacune de ses jambes pour qu'elles puissent se reprendre et s'échauffer un peu. Il agita ses sabots pour que la neige en soit chassée si elle s'incrustait dans son sabot et gelait ce serait bien plus délicat de s'appuyer dessus. Quand il entendit le récit du prétendu esclave, son sang ne fit qu'un tour et il s'avança dans la faible clarté qu'offrait ce tunnel.

Cette situation le touchait d’autant plus qu'il avait été un esclave, une bête de somme qui devait travailler chaque jour en se demandant s'il tomberait demain. Un cheval était tombé près de lui, ce n'était qu'un cheval mais il en conçut une forte empathie et voulut le redresser. Des hommes l'en éloignèrent pour l'abattre plus loin, c'était ainsi qu'il avait compris que s'il n'était plus rien, s'il ne pouvait plus travailler on ferait de lui de la simple nourriture. S'il se souvenait plus des voix qui avaient bercé cette triste époque, il se souvenait de ce souffle sur sa nuque. Certains raffolaient de son sang d'hybride, mais comme il travaillait en tant que bête de somme il était toujours debout et ne lui prenait que quelques gouttes. Comme il était mi homme mi cheval il avait une quantité de sang supérieure celle des simples humains, certains considéraient qu'il pouvait lui en prendre. S'étaient ils fait réprimander ? Liutan n'en savait rien, mais il détestait depuis lors que l'on lui souffle dans le cou, tout lui revenait alors comme un boomrang mal visé. S'il comprenait ce que signifiait le " mais nous sommes saufs" bien sûr que oui. Il était tout replié contre lui-même quand son armée l'avait sauvé et extrait de cet enfer. Sitôt après cet enfer on lui avait attribué un conseiller et son titre actuel qu'il n'avait pas réussi à anticiper lui le prince faible rescapé de Fresquil.

Il resta droit comme un soldat que le combat l'ait épargné même son visage exprimait toujours cette peur enfouie. Son poing dans son dos restait refermé et exerçait une pression sur ses flancs comme pour se rappeler le harnais où on l'avait rendu prisonnier pour faire tourner une grande roue sans doute faisant partie d'un mécanisme. Son torse nu frissonnait comme il ne parvenait pas à tellement se réchauffer. Il ramena son bras devant luui pour le croiser pour tenter de faire barrage contre le froid.

" Esclave..? Ah je comprends", fit-il en baissant la tête.

Sa nuque depuis le temps n'était plus marquée de marques de crocs, elle était aussi lisse qu'à son arrivée. S'il savait à qui ils'adressait, il saurait que se pencher en laissant sa nuque à découvert n'était pas une bonne idée. Il avait en quelque sorte de la chance que le vampire veuille jouer avec lui. Liutan était trop content d'avoir quelqu'un qui avait pu être dans la même situation même si une partie de lui s'en affligeait. Ils pourraient surement se comprendre et échanger...

Quand il lui fit la proposition de l'emmener chez lui, Liutan s'avança en redressant la tête visiblement très intéressé. Qui ne l'aurait pas été avec un temps pareil ? Sa marque fut plus visible, elle marquait toujours ses flancs où qu’il puisse aller... On lui avait mis un linge de force dans la bouche et hop on lui avait apposé un fer brûlant. Qui lui avait fait cela? Il ne savait plus. L'individu avança vers lui en soupirant, il pouvait presque voir son visage mais au dernier instant Angeler s'arrêta. Liutan pencha la tête déçu qu'il n'était de ne pas voir le visage de celui qui lui proposait une telle offre. Mais attendez une seconde...

" Vous avez bien dit Silver... Silver Moonlight ? ", fit-il en reculant dans la partie obscure de la caverne. "Je ne peux vous suivre...j'ai été esclave chez lui..."

Bien entendu puisqu'il lui avait demandé son nom, il ne tarda pas à lui demander le sien toujours en gardant son tutoiement parfaitement dérangeant. C'était comme s'il le sentait près de lui, si près que... enfin il n'osait imaginer le pire ce n'était pas son genre.. En toute circonstance, il relativisait c'était sans doute ses codes qui lui avaient abruti le cerveau au point que cette situation le rendait mal à l'aise. En respirant fortement,il s'avança à nouveau et tendit sa main.

"Excusez moi... je.. tu me fais une proposition que je renvoie comme ça... Merci Angeler et pour me faire pardonner je me nomme Liutan. Tu n'as pas besoin de mon nom, tu peux même m'appeler Liu comme tout le monde si tu veux... "

S'il mentait et lui voulait du mal, ille saurait n'est-ce- pas ? Et puis vu son état ce n'était pas bien difficile de s'en prendre à lui... alors il ne devait pas avoir un mauvais fond. Liutan espérait ne pas se tromper... oh oui il l'espérait de tout son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silver Moonlight

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 10/07/2013

Carnet de bord
Alliées: Cela ne sert à rien.
Ennemis :: J'en ai plein je crois... ça occupe.~
En couple avec :: Kyrielle. Un mot sur sa mort et c'est toi qui l'est.

MessageSujet: Re: Attendez une seconde... pourquoi il n'y a plus personne ? ( Pv Silver)   Lun 26 Aoû - 18:19

La vie est un jeu, on rencontre des  pions et on y rencontre aussi des pièces maitresses. Il va sans dire que Silver est ici le roi de ce jeu. Sa chère épouse la Reine, les gens ayant un peu d’intérêt à ses yeux le cavalier ou le fou certainement, voir même la tour ? Et enfin le tout, le bas monde, ce qui fait la plupart des gens ce qu’ils sont, des pions. En face de lui il avait un pion. Et comptez sur notre vampire pour l’utiliser jusqu’au bout. Voir même se l’approprier. Pour cela rien de plus simple, la manipulation. Il pourrait tout aussi bien se contenter de planter ses crocs par surprise et le vider le plus que possible de son sang pour le rendre totalement inoffensif et surtout inapte à prendre ses jambes à son coup. Car rappelons-le, un cheval a pour meilleure attaque la fuite. Mais c’est trop facile et surtout pas assez drôle aux gouts de notre homme. Oui, il est étrange vous pouvez le dire. Il n’en est pas moins qu’il avait décidé de se faire passer pour un pauvre humain martyrisé et compréhensif devant le malheur d’autrui. Lui faisait ainsi baisser sa méfiance. C’était plus ou moins chose faite maintenant… Ne l’écoutant qu’à moitié, l’homme comptait bien le ramener chez lui de grès ou de force, bien qu’il fallait avouer que le faire venir en parfaite connaissance de cause, ou presque était amusant à imaginer. Posséder un centaure, amusant et chose rare dis donc ! Il fût un temps ou Silver en avait un il croit. Son nom ? Il ne s’en souvenait pas vraiment, du moins sauf lorsqu’il ouvrait un des dossiers de son abattoir et tombait au hasard sur ce nom perdu dans les lignes de dossiers. Cependant ce qui attira son attention de notre vampire se fût la fait qu’il eut un mouvement de recul en entendant son prénom. Du moins, dans le cas présent celui de son maître devrais-je dire.~  Il le connaissait ? Bizarre, quand on est pas du pays ni un vampire aucune raison de connaitre le maître de ce sinistre endroit, à moins d’y être déjà venu pour x raisons.

La réponse ne tarda d’ailleurs pas à parvenir jusqu’à lui d’ailleurs, puisque le centaure affirma ne pas pouvoir le suivre jusque chez lui parce qu’il avait été son esclave et craignait donc à juste titre de tomber sur lui. Pas de chance petit, mais si je te disais que tu étais en ce moment-même en face du dit Silver que ferais-tu ? Rien que d’imaginer cette possibilité, un sourire fit son apparition sur le visage de notre homme, oui encore une fois. Maintenant il avait en plus le prénom de l’être en face de lui. Et vous savez quoi ? Cela lui disait vaguement quelque chose, et puis ce truc-là. Ce n’était pas la marque de fer de son abattoir qu’il avait sur lui ? Exactement, il était capable de bien le voir avec si peu de lumière, ce serait le comble pour un vampire, ces êtres vivent la nuit si jamais vous avez oublié hein… Non non ce n’était pas une blague. Il y avait devant lui, un centaure qui était autrefois à son service en tant qu’esclave. Ce dernier avait malheureusement réussit à s’enfuir. Notre homme s’était toujours dit qu’un jour il le retrouverait son petit objet, depuis le temps il l’avait presque oublié, ce n’était qu’un esclave parmi tant d’autres, même s’il fallait avouer qu’il était bien pratique. Mais la chance semble être de son côté pour le coup. Voilà donc pourquoi il le craignait autant… Se retenant de ricana de façon effrayante, il lui fit dos pour se diriger vers la sortie l’invitant à en faire de même. Bientôt il sera de nouveau sien bientôt… Reprenant un ton plus sympathique qu’il ne l’avait par habitude, toujours dans le but de le duper, le vampire reprit.

- Tu sais, personne n’en saura rien, je peux te cacher, il n’y a personne à cette heure-ci, tu pourras te faire passer pour un esclave avec ta marque en plus.


Quelle ironie, il donnait des conseils pour passer chez lui ni vu ni connu, c’est le comble tout de même non ? Comme quoi, il faut être bien plus intelligent que lui pour arriver à le duper… Une fois à l’entrée de la grotte, il s’arrêta à la  limite de la sortie. Encore cachée par la pénombre, les rayons de lunes étant assez puissant pour permettre de voir un minimum, même pour un centaure. Il était hors de question qu’il voit son visage maintenant, étrangement, il se disait qu’il devait très certainement plus se souvenir de lui que l’inverse. S’arrêtant un bref instant il continua, toujours dans le but de l’envouter doucement. De plus, il n’avait pas non plus totalement tort dans ses propos, n’allez donc pas le traiter toujours de menteur hein !

- De plus, si tu restes ainsi, tu mourras de froid avant d’avoir le temps de te mettre à l’abri ailleurs. Je peux te guider dans cette neige, je connais bien cet endroit.~

Doucement ses griffes se refermaient sur sa proie, il sera sien il le promet. Mais en plus il lui permettait de passer un moment divertissant en sa compagnie. La manipulation est là un de ses passe-temps favori en fait. Remontant ses lunettes sur son nez, il se décida à sortir de la grotte, levant sa main gauche pour la poser sur son visage pour masquer en grande partie ce dernier. De toute façon, il était capable de passer à l’action s’il se faisait découvrir, mais autant faire durer le plaisir. Une nouvelle fois, il changea de ton. Qu’est-ce qu’il pouvait être bon comédien quand il s’y mettait tout de même. Si on ne le connait pas presque impossible de ne pas y croire.

- J’espère que tu pardonnes ma piètre apparence, mais je préfère cacher cette affreuse cicatrice sur mon visage quand je ne suis pas en présence de vampire.

Ouh le vilain Vampire était en plus violent avec ses pauvres jouets ? Pauvre de lui n’est-ce pas Liu ? N’est-ce pas tu n’as aucune méfiance à son égard ? Le regardant à travers ses lunettes et entre ses doigts fins et gantés, le brun attendit demandant juste un « alors », comme pour le pousser à se décider rapidement. Ne jamais laisser sa proie réfléchir trop longtemps jamais. La neige se remit à tomber de façon plus intense. A croire que le temps était avec lui. Pour sa part.. c’est un vampire voyons, cela l’importe peu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liu Sei
Roi de Quinée
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 26/06/2013

Carnet de bord
Alliées: Quinée et Everi et ... son conseiller Rufus
Ennemis :: Fresquil, Azmarac... sa soeur
En couple avec :: Personne..

MessageSujet: Re: Attendez une seconde... pourquoi il n'y a plus personne ? ( Pv Silver)   Mer 16 Oct - 21:12

Liutan frissonnait en plus du froid, car tenaillé par cette angoisse de revoir ce lieu qui avait terrifié sa jeunesse. L'idée de se faire passer pour un esclave lui déplut aussitôt, il recula vivement dégoûté par la perspective. Ses yeux ne pouvaient se résoudre à revoir ce bâtiment où tant de souffrances avaient dû s'y dérouler. Ses jambes se refusaient à tout effort, c'était comme si par ce seul mot il était parvenu à l'immobiliser totalement ou presque. A la sortie, il ne lui fit même pas face, il ne put voir son visage d'effroi aussi se permit-il de dire.

"Je ne veux plus être un esclave... "

Chacun de ses mots sentaient comme si la seule prononciation de ce mot était risquée comme si quelque chose allait se dérouler. Ses sabots tapotaient fébrilement le sol sans prendre de décision. Ses articulations craquaient sous l'effet de ce froid toujours mordant, toujours présent. L'étranger enfonça le couteau davantage et l'idée de mourir de froid lui apparaissait nettement sans qu'il ait besoin d'eau pour en deviner son prochain avenir. Son regard se tournait vers lui son seul et unique recours, mais que connaissait-il de lui? Pour ainsi dire peu de chose ! Mourir ou prendre un risque, il sentait le couperet se faire plus vif comme s'il allait s'abattre sur sa gorge. Sa gorge... et si des vampires venaient à le trouver avant qu'il ne passe l'arme à gauche et s'il venait à se faire vider de son sang...

Il se mordit un doigt nerveusement ne sachant plus que faire ou décider, ici il n'avait aucun conseiller... Personne pour le guider, il en vint à penser à ses parents... Finiraient-ils son existence dans une lente agonie ? Quand il était enfant, il ignorait tout des souffrances causées par une morsure surtout si le chasseur savourait sa proie dans des gorgées espacées. Cela devait être horrible. Il se recroquevilla en sentant une bourrasque s'engouffrer. Etait-ce la peur qui le faisait davantage frissonner ou ce vent toujours aussi traître ? Il reprit la parole toujours avec ce ton qui changeait toutefois en se faisant de plus en plus convainquant, Liutan se sentait presque obligé de dire oui. Et pourtant, il restait sur une espèce de défensive hésitante. A un moment, il pivota en cherchant à prendre de la vitesse, mais il glissa et n'eut pas le courage de se relever tout de suite. Lorsqu'il entendit le "Alors", il hérissa chacun de ses crins comme autant d'épines qui se plantaient dans sa peau. Il se sentait étrangement traqué, épié.... Son coeur battait sans qu'il sache pourquoi, mais surtout il voulait juste...

"Je veux vivre... Emmenez-moi juste près d'une ville je me débrouillerai...", fit-il en toussant.

Le froid s'insinuait en lui, il le sentait et c'était bien étrange de le dire, mais il sentait qu'il le consumerait. Sa morsure à lui aussi serait terrible... Son corps se faisait pataud... S'il revenait chez Silver, il serait sans doute mêlé à tous ces pauvres gens; il ne voulait pas... Ce ne fut pas sa langue qui se délia, mais ses muscles qui tremblant le soulevèrent, puis le portèrent vers Angeler en lui présentant son dos.

"... Guide moi, s'il te plaît... Vite"

Sa gorge se faisait irritée, c'était clair que là pour le coup il n'avait absolument pas l'habitude de toutes ces températures si basses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Attendez une seconde... pourquoi il n'y a plus personne ? ( Pv Silver)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Attendez une seconde... pourquoi il n'y a plus personne ? ( Pv Silver)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» Haïti-Éducation: Pourquoi nos meilleurs élèves s'exilent-ils?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres des astres :: Zone de tous les dangers :: Fresquil ou l'enfer blanc :: Autres lieux-
Sauter vers: