Terres des astres


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Remaniement ministérielle, ou comment Quinnée réserve le pouvoir aux roux. [PV Liu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rufus Paracelse

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 06/07/2013

Carnet de bord
Alliées: Il m'en faut ?... Le roi des rouquins, ça ne suffit pas ?
Ennemis :: Laissez-moi le temps de m'installer, je suis sûr que je peut m'en faire beaucoup
En couple avec :: Qu'est-ce que vous avez tous avec ça ?

MessageSujet: Remaniement ministérielle, ou comment Quinnée réserve le pouvoir aux roux. [PV Liu]   Dim 21 Juil - 20:16

Du vert, toujours du vert… C'était un peu devenu le quotidien ici pour Rufus. En même temps, cela l'arrangeait bien, puisqu'il s'agissait ni plus ni moins que son élément naturel. Et on ne peut faire plus naturel que la verdure et les plantes, non ? En, tout cas, ce n'était pas à son âge qu'il allait changer de pouvoir, tout d'abord parce que cela lui convenait très bien et ensuite… Parce que ce n'était pas si simple ? Bon, il pouvait toujours apprendre quelque chose dans la même branche – sans mauvais jeu de mot – mais ce ne serait pas un changement radicale de toute manière, sa nature de sorcier n'allait pas changer du jour au lendemain, surtout pas à son âge. D'accord, il n'était pas si vieux pour un sorcier, mais il avait tout de même eu le temps de s'habituer à certaine chose, lui-même pour commencer. Et il faut dire qu'il se trouvait très bien comme cela… Un peu narcissique notre homme ? Tout à fait, mais pour cela non plus, ne comptait pas sur un changement dans les cent prochaines années. Il était très bien comme cela non ? Egocentrique, égoïste et solitaire, que demander de plus ? Ne pas être perdu dans une région dont il ne connaissait rien ? Oui bon, il ne fallait pas être trop difficile non plus. Il trouverait bien une façon de partir de cet endroit quand il en aurait envie de toute façon, à condition de ne pas encore tomber sur une elfe un peu tarée… Aucune chance que cela se reproduise deux fois de suite… N'est-ce pas ?...

Quoi qu'il en soit, après cette petite mésaventure qui l'avait conduit devant un gamin… Enfin le roi des centaures apparemment, le sorcier roux ne s'était pas gêné pour demander l'hospitalité en compensation de cet enlèvement un peu brusque. Enfin, hospitalité… C'était peut-être un bien grand mot ? Disons simplement que Rufus s'était avec son culot obtenu le droit de rester dans le coin sans être de nouveau inquiété par ce genre de coutume bizarre… Ou par ces types louches qui n'avaient pas apprécié sa façon si franche de s'adressait à eux ? Quelque chose comme cela oui, en tout cas, notre homme avait directement trouvé où camper pour un moment, c’est-à-dire en haut d'un arbre, pour ne pas être ennuyé par la population locale qui n'était pas taillé pour y grimper. Au moins, cela avait des avantages d'être le seul type doté dans jambes dans le coin. Et puis, c'était un bon emplacement pour observer sans être vu… Un peu voyeur ce Rufus ? Mais non, pas du tout, il avait bien le droit d'observer le comportement de la faune locale… Ou juste des gens qui habitaient dans le coin, cela lui changer de Savngarde un petit peu. Et puis, c'était assez amusant tout compte fait. Son jeu du jour ? Observer cet idiot de conseiller, le même qui pensait que kidnapper des jeunes femmes pour trouver une épouse au roi était une bonne idée, faire un peu n'importe quoi apparemment. Ce qu'il disait comme bêtises aujourd'hui ? Aucune idée, Rufus n'entendait pas bien de là où il était, mais cela ne semblait pas trop plaire à leur petit rouquin de roi.

Ce n'était pas vraiment que Rufus aimait se mêler de ce qui ne le regardait pas mais… En fait si, il adorait ça. On pouvait donc comprendre qu'il soit un peu frustré de ne rien entendre, trop haut qu'il s'était perché parmi la verdure environnante. Au pire, ce n'était pas bien grave non ?... Hum… Si, quand même un petit peu, il était bien curieux de savoir ce qui se disait notre rouquin, voilà pourquoi il commença doucement à se pencher sur sa branche pour essayer d'entendre un morceau de conversation, mais cela restait tout de même un petit peu haut. Les gens pourraient tout de même penser à lui et parler un petit peu plus fort, non ? Vraiment pas accueillant avec les humains ces centaures. Légèrement dépité par l'ennuie, le rouquin laissa échapper un soupir avant de se mettre à chercher dans son sac de quoi grignoter, car oui, la faim le touchait même lui, cet être parfait… - sans commentaire, okais ? – Heureusement, il avait trouvé un peu plus tôt quelques pommes bien juteuse, pile ce qu'il lui fallait pour se rassasier. En prenant une qu'il croqua à pleine dent, il s'évertua ensuite à tenter de nouveau d'entendre quelque chose, se penchant, encore et encore, bien que cela ne changeait pas grand-chose en fin de compte. Mais à force de se pencher, ce qui devait arriver arriva… Non, il ne se cassa pas lamentablement la figure voyons !... Il réussit à retrouver l'équilibre avant en tout cas, l'honneur était sauf. Par contre, les pommes qui étaient dans son sac, c'était une autre histoire, elles ne savaient pas jouer les acrobates visiblement et tombèrent donc logiquement sur le sol.

Toute ? Non. Un irréductible fruit résista encore et toujours à son destin, ne voulant pas finir comme ces congénères en purée sur le sol… Voilà pourquoi, il trouva le moyen d'atterrir pile sur la tête de l'un des centaures présent. N'importe lequel ? Oh nooon, cela serait trop beau, alors que tomber sur la tête du conseiller, c'était tout de même bien mieux, plus glorieux dans une vie de pomme. Ce petit incident, totalement involontaire de la part du rouquin eu l'effet tout aussi non désiré de faire lever quelques paires d'yeux vers lui… Oui, vers lui, qui était suspendu à sa branche. Un grand moment de solitude, mais il ne semblait pas s'en faire pour autant. Lâchant une main, le sorcier s'en servit alors pour faire pousser à côté de lui une liane, qu'il utilisa ensuite pour descendre de son arbre et atterrir prêt du petit groupe qu'il avait dérangé. Le moins que l'on puisse dire, c'est que monsieur le conseiller n'était pas très heureux de le revoir, surtout pas après s'être pris une pomme sur la tête… Tant pis, ce n'était pas le problème de Rufus… Enfin, quand même un petit peu, mais il n'allait pas s'en faire pour si peu. Saluant le roi d'un geste, car oui, il était tout de même bien élevé notre sorcier, il se dirigea ensuite vers le centaure mécontent et s'arrêta un peu avant… Au niveau de la fameuse pomme qui était tombé sur le sol, qu'il ramassa d'ailleurs dans la foulé, pour croquer dedans en observant e conseiller. Une fois sa bouché avalé, sans se presser, un sourire apparut sur les lèvres du rouquin avant qu'il ne prenne la parole.

" Tiens, ne serait-ce pas le royal conseiller matrimonial qui fait enlever tous ce qui lui passe sous la main ? "

S'il était un peu provoquant ?... Peut-être un peu oui, mais il faut dire pour sa défense qu'il ignorait – volontairement mais tout de même – le sens de l'expression "faire profil bas", du coup, il ne pouvait pas l'appliquer, cela semblait logique. Faisant ensuite dos au conseiller, dont il n'avait même pas retenu le nom comme on pouvait le constater, le sorcier rapporta son attention sur le jeune rouquin qui servait de roi à ce peuple. Un peu jeune à son gout, mais ils devaient bien lui trouver des qualités pour qu'il soit à ce poste… Non ? La légitimité du sang pouvait aussi être une explication, même si d'autre peuple ne s'encombraient pas avec ce genre de chose. Sans se départir de son manque de tact habituel, il finit par reprendre la parole en s'adressant directement au roi cette fois.

" Alors, à quoi ressemble votre fiancée du jour ? On vous a péché une jolie sirène ? "

Si Rufus avait bien compris que le jeune homme était contre ? Oh que oui, il était loin d'être bête, mais bon… Il était roi, il n'avait qu'à leur dire d'arrêter s'il en avait marre, qu'il se fasse donc respecter. Mais en fait, de quoi venait-il se mêler dans le coin ?... Eh bien, il ne savait pas trop pour le moment, mais il s'ennuyait, cela était certain, du coup, il fallait bien qu'il trouve une occupation… Quitte à se faire deux trois ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liu Sei
Roi de Quinée
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 26/06/2013

Carnet de bord
Alliées: Quinée et Everi et ... son conseiller Rufus
Ennemis :: Fresquil, Azmarac... sa soeur
En couple avec :: Personne..

MessageSujet: Re: Remaniement ministérielle, ou comment Quinnée réserve le pouvoir aux roux. [PV Liu]   Mer 16 Oct - 20:33

Liutan n'aimait pas les fiancés que l'on lui proposait, il détestait se voir affubler d'une épouse par simple caprice de son conseiller. Alors qu'il était tranquille entouré de sa petite cour, son ancien conseiller s'était ramené au trot pour se mettre près de lui. Il tentait de lui dire qu'il n'était encore qu'un jeune adolescent en manque de vigueur et d’expérience tout en lui suggérant de façon très maladroite de conquérir quelques coeurs de donzelles en manque d'affection. Il lui désignait cette fois des femmes centaures qui dansaient quelques pas plus loin, Liu fit la grimace. Ces choses-là n'étaient pas fait pour lui, c'était comme le tir à l'arc où il n'excellait aucunement. Souvent, on représentait son ancêtre l'arc à la main aussi chaque année, il se devait de répéter la tradition et il visait à côté. Le jeune centaure n'était pas un guerrier fort et valeureux ce qui lui valait des boutades parfois féroces. Tout ce qu'il voulait c'était qu'on le laisse vivre sa vie, on lui empoisonnait l'existence en lui faisant sentir qu'il ne correspondait pas à ce qu'on attendait de lui.

Liutan se mit à soupirer, quand son ancien conseiller Villeret lui donna un violent coup d'épaule pour le forcer à mieux se tenir. Liutan ne s'y attendait pas et tomba au sol ce qui fut aussi le cas d'une pomme puis d plusieurs qui tombèrent non loin de lui , mais surtout une qui eut l'idée de tomber sur la tête de Villeret. Le centaure se mit buste en avant en face du fautif prêt à l'écraser comme il se devait. Le coupable n'était autre que son conseiller actuel Rufus qui n'avait pas son pareil pour soigner ses entrées Il venait d'en faire une mémorable et continuait de la rendre explosive en toisant Villeret. Le centaure râcla le sol et Liutan dût se lever précipitamment. Les centaures sont un peuple fier et prompt à réagir. Liutan se disait qu'il avait dû rater quelques chaînons d'évolution. Le roi se plaça devant son conseiller qui lui fit une boutade sur une sirène, il ne put s'empêcher d'avoir un rire gêné... Liutan ne savait pas imposer sa volonté et pour cause il avait un problème de taille. Il devait commander en ayant un âge non pas de roi, mais de prince. C'était moins ridicule que lorsqu'il avait douze ans, mais tout de même.

" ... Ah ah sacré Rufus, toujours le mot pour rire. Il ne conteste pas tes choix Adam, non il n'oserait pas..."

Adam Villeret était un centaure qui aimait se faire appeler par son prénom par une poignée de gens et écrabouiller celles non autorisées... Ce n'était pas la meilleure façon de se faire des amis, mais de se faire respecter ça... il n'avait pas de problème, enfin d'après ce que Liutan savait de lui du moins... Le centaure fixait Liu avecun regard agressif prêt à lui arracher la tête. C'était aussi l'une des raisons qui le faisait toujours plier. Son ancien conseiller était impressionant. Une montagne de muscles face à son corps plutôt fin pour ceux de son clan faisait de Liu une brindille. Sa soeur était un vrai centaure comme Adam allait bientôt lui dire :

" Pricilla va bientôt se trouver quelqu'un, elle a le maintien, la force et la carrure de tous nous porter, mais toi qu'as-tu? Surtout en lui choisissant...

Il fit une pause comme pour laisser le temps à une populace de s'attrouper.

" Lui là bas un humain... un humain et un môme, dans quoi sommes-nous tombés ! Pauvre Guittarn... Nos ancêtres doivent se tordre de rire..."

Liutan n'appréciait pas de se faire rabaisser, mais ce conseiller l'avait aidé durant les premières années de son règne. Ses jugements si durs pouvaient-ils être... il devait les encaisser. C'était bien une des personnes pouvant blesser Liu dans son clan.. . De plus en plus, il ralliait des centaures à la cause de sa soeur pour motiver le roi à se choisir une épouse. Liu ne se bougeait pas et encaissait tout avec une patience héroïque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rufus Paracelse

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 06/07/2013

Carnet de bord
Alliées: Il m'en faut ?... Le roi des rouquins, ça ne suffit pas ?
Ennemis :: Laissez-moi le temps de m'installer, je suis sûr que je peut m'en faire beaucoup
En couple avec :: Qu'est-ce que vous avez tous avec ça ?

MessageSujet: Re: Remaniement ministérielle, ou comment Quinnée réserve le pouvoir aux roux. [PV Liu]   Ven 8 Nov - 16:14

L'art de faire une entrée discrète qui ne faisait d'ombre à personne n'était pas donné à tout le monde… Enfin, pas à Rufus en tout cas, cela se voyait assez bien. Mais figurez-vous qu'il ne vivait pas vraiment cela comme un handicap, mais plutôt comme… Sa propre manière d'être ? Soyons franc, Rufus Paracelse aimait beaucoup Rufus Paracelse, alors s'il pouvait se mettre en valeur de temps en temps, il ne disait pas non hein. Mais bon, c'était une bonne chose de débarquer au milieu d'une assemblé de centaure en assommant avec une pomme l'un des plus respecté d'entre eux ? Peut-être pas, mais si cela pouvait servir à le défendre lors de son futur procès, il voulait bien dire qu'il ne l'avait pas fait exprès hein. Mais très franchement, Rufus n'était pas certain que les centaures se donneraient la peine de luire faire un procès en bonnes et dues formes… Non, ils se contenteraient certainement de le coincer dans un coin pour le piétiner jusqu'à ce que mort s'en suive… Voilà pourquoi le rouquin était bien heureux d'avoir un pouvoir qu'aucun d'eux n'avait, à savoir grimper aux arbres. Au moins là-haut, il était en sécurité en cas de pépins, car oui, il était bien conscient de ne pas être très populaire auprès de la population locale… Bien au contraire même, personne ne pouvait apprécier que le roi ait nommé un étranger à la place de conseiller, surtout à la place d'un type aussi respecté que Villeret. Mais bon, pour tout dire, Rufus s'en moquait un peu de tout cela, la popularité n'avait jamais été son but et d'ailleurs, le contraire serait assez étrange pour un ermite comme lui.

Enfin, encore une fois, il avait réussi à crée un malaise là où il était arrivé, bien joué le sorcier… Mais qui allait en payer les frais ? Peut-être lui-même et bizarrement, peut-être le roi aussi, car, comme il avait pu le remarquer, ce n'était pas vraiment lui qui avait le plus d'autorité ici-bas… Ce qui était aussi compréhensible compte tenu de son jeune âge et de son physique peu avantageux pour un centaure. Rufus de son côté n'avait rien d'un guerrier non plus il faut dire, mais il avait d'autre talents qui lui permettaient de s'affirmer, ce qui était tant mieux puisqu'il n'avait jamais réussi à apprendre à tenir sa langue. La preuve encore une fois vu la façon dont il avait critiqué cette manie qu'avaient les centaures de trouver absolument des fiancées à leur roi… Même si elles n'étaient pas taillées pour porter des bébés centaures… Les pauvres filles tout de même, heureusement que Liutan ne semblait pas du genre à se désintéresser de ce détail, cela leur évitait de mourir bêtement en enfantant… Ou alors il ne savait juste pas s'y prendre avec les filles, mais Rufus ne le connaissait pas encore assez pour aborder cette question-là. En tout cas, si quelqu'un semblait se préoccuper qu'il ne se fasse pas casser la tête par l'ancien conseiller, c'était bien Liu qui n'avait pas tardé à faire passer la phrase de Rufus pour une blague et non pour une pique envoyé au plus costaud. Allant même jusqu'à dire qu'il n'oserait pas…. Ah, non, là c'était un petit peu trop Liu, il fallait donc que le rouquin rectifie.

" Oh que si, j'ose ! Puisque personne d'autre ne semble décidé à lui dire que ses idées son tordues… "

… Apprendre à la fermer devrait vraiment passer en tête de liste des choses à faire du sorcier, mais alors vraiment. Ce regard assassin ne lui donnait pas envie de fuir à toute jambe ?... Bon, si un peu quand même, mais le rouquin avait tout de même la certitude au fond de lui que s'il ne lui avait pas encore arraché la tête, c'était que Villeret devait se méfier des pouvoirs du sorciers… Mais si, il faisait pousser des plantes, c'était effrayant n'est-ce pas ?... Ahem. Quoi qu'il en soit, ce fut contre toute attente sa majesté des équidés qui se prit la colère de son ancien conseiller sous la forme de critique acerbe sur sa personne et d'une éloge poussé sur sa grande sœur… C'était donc possible d'être aussi irrespectueux envers son roi ? Rufus n'en savait trop rien, mais si une chef Amazone se faisait traiter de la sorte, elle étriperait certainement celui ou celle qui aurait osé pour faire des guirlandes avec ses boyaux… Mais bon, chacun sa culture hein. Mais allez savoir pourquoi, laisser le plus jeune se faire rabaisser par ce sale type devant la foule qui s'était massé autour ne plaisait pas tellement à Rufus, voilà pourquoi, voyant qu'il n'était pas décidé à réagir, le nouveau conseiller préféra le faire à sa place.

" Je pense plutôt que vos ancêtre se retourne dans leurs tombes en vous entendant parler à vôtre roi. Le respect se serait donc perdu au fil du temps ? "

Faisant un pas vers le centaure qui semblait se trouver assez bien pour critiquer un roi, Rufus n'hésita pas à le regarder droit dans les yeux, se moquant totalement de la différence de taille… Et de muscle.

" Quant au choix du conseiller, peut-être est-il discutable en effet… Mais puis-je vous demander ce que vous avez accompli à ce poste vous ? A part lui apprendre à douter de lui-même et à kidnapper des jeunes filles innocentes pour les épouser de forces ?... Le dernier point me fait penser à une incitation au viol, mais passons. Ce que je veux dire, c'est que si votre roi ne correspond pas à ce que vous attendez de lui, c'est peut-être parce que vous n'avez pas su le former pour tenir cette place forte. Vous êtes donc le premier à blâmer selon moi. "

Délaissant le plus ou moins sage ancien conseiller, le sorcier alla se placer auprès du roi roux comme s'il cherchait par ce geste à… Montrer un quelconque soutient ? C'était un peu cela oui, il en avait besoin le pauvre. Un sourire sûr de lui peint sur les lèvres, il ajouta tout de même ses dernières paroles.

" Alors, pourquoi ne pas laisser le sorcier essayer à son tour ? Vous avez peur qu'il vous surpasse ? "

Et oui, pourquoi avoir peur de quelqu'un qui ferait forcément pire selon lui après tout ? C'était un peu ridicule non ? En tout cas maintenant, si les centaures voulaient le lyncher… Ils pouvaient y aller, il avait fini de parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Remaniement ministérielle, ou comment Quinnée réserve le pouvoir aux roux. [PV Liu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Remaniement ministérielle, ou comment Quinnée réserve le pouvoir aux roux. [PV Liu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remaniement ministériel en Haiti...
» Remaniement Ministériel, qui prend les décisions ?
» Haiti: Remaniement ministériel ...
» Remaniement ministériel renvoyé aux calendres grecques
» Comment contrer un mumak?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres des astres :: Zone de tous les dangers :: Quinée la majestueuse :: Bois d'Eznan-
Sauter vers: